Écoconception

« Le luxe, c’est ce qui se répare. »

Robert Dumas, gérant d'Hermès de 1951 à 1978

Ambition

Depuis 1837, la maison Hermès a su rester fidèle à ses valeurs et demeure une maison d’artisans. En sélectionnant les plus belles matières premières, elle produit des objets d’exception fonctionnels, beaux, durables et réparables, pensés pour se transmettre.

De l’idée originale à la fabrication, de l’achat à l’usage par les clients, l’objet Hermès suit un cycle de vie qui reflète la singularité de la maison et son modèle artisanal sobre. Celui-ci se caractérise par un développement raisonné à chaque étape.

Qu'est-ce que l'écoconception ?

C’est concevoir des produits respectant les principes du développement durable, en recourant « aussi peu que possible aux ressources non renouvelables, en leur préférant l'utilisation de ressources renouvelables, exploitées en respectant leur taux de renouvellement et associées à une valorisation des déchets qui favorise le réemploi, la réparation et le recyclage »*. Cette démarche préventive et innovante permet de minimiser l’empreinte environnementale des produits sur l’ensemble de leur cycle de vie, sans compromis sur leurs qualités d’usage.

* définition ADEME

Cycle de vie d'un produit

Organisation

En complément des travaux des métiers sur l’analyse des cycles de vie de leurs produits (ACV), l’optimisation de leur usage de la matière et la gestion de leur déchets et chutes de production, un Comité circularité a été créé en 2020. Il permet l’échange de bonnes pratiques et de solutions techniques entre les métiers, et, par la mise en commun, le développement plus rapide de nouvelles pistes d’up-cycling, comme par exemple sur la soie et le cachemire. Ses travaux et premiers résultats nourrissent les réflexions des créatifs de la maison, contribuant ainsi à renforcer les initiatives d’écoconception des produits tout en encourageant l'économie circulaire.

Objectifs

Les métiers conduisent des analyses de cycle de vie sur leurs produits, afin d’identifier plus spécifiquement des zones d’amélioration et développer l’écoconception.

L’écoconception fait partie intégrante du modèle manufacturier artisanal de la maison :

  • Les matières utilisées sont issues de sources naturelles et renouvelables, prélevées en respectant le potentiel de régénération de la ressource. La préférence historique de la maison envers les fibres naturelles évite le recours à la chimie non renouvelable du pétrole. L’analyse des filières et les certifications assurent les meilleures pratiques.
  • Réduire au minimum les chutes de production est au cœur des préoccupations des métiers. Chaque métier travaille à améliorer sans cesse l’utilisation de ces matériaux rares et précieux.
  • Le processus de production est maîtrisé : les sites français sont approvisionnés à 100 % par de l’électricité verte, les rejets et déchets sont traités selon les règlementations les plus strictes.
  • Privilégier le transport de proximité et substituer, lorsque cela est possible, le maritime ou le ferroviaire à l’aérien.
  • Des emballages plus vertueux : 100 % des plastiques à usages uniques éliminés des packagings d’ici 2025 ; papiers et cartons certifiés FSC ; utilisation d’encre à l’eau et de matériaux recyclables.
  • Les objets Hermès sont conçus pour durer et être réparés car leur conception technique et leur mode de fabrication privilégient la robustesse et l’usage long, dans la tradition des selliers.
  • La stratégie de liberté d’achat de chaque directeur de magasin, en permettant d’être au plus près de la clientèle, génère un nombre de produits invendus très faible. Hermès s'est fixé comme objectif de ne pas procéder à des destructions de produits neufs destinés à la vente notamment pour l’habillement à échéance 2022.

Résultats

  • 100 %

    d'or et d'argent transformé dans les ateliers est recyclé

  • 39 000

    produits issus d'une démarche d'upcycling commercialisés en 2020

  • 123 000

    réparations réalisées dans le monde

Donner une nouvelle vie à des matières naturelles nobles

Bobines de fil © Vincent Sahuc

Donner une nouvelle vie à des matières naturelles nobles

Un foisonnement d’initiatives a pour objectif de mettre en place des processus industriels visant à upcycler l’essentiel de nos chutes de production :

  • Un projet de confection de pulls utilisant 20 % de soie recyclée a vu le jour.
  • Des bobines de fils de soie et cachemire recyclés sont en test chez des industriels.
  • Des panneaux d’isolation acoustique composés de rebuts de soie et cachemire sont actuellement testés dans les locaux provisoires de la Holding Textile Hermès.
Découvrir nos films "Empreintes sur le monde"

Rouge Hermès

Comment recharger son rouge à lèvres Rouge Hermès

Rouge Hermès

En mars 2020, Hermès inaugure le métier de la Beauté après plus de cinq années de recherche et de développement. Son premier acte fondateur, Rouge Hermès, est une collection d’objets pour les lèvres conçus pour durer. Le choix de matériaux nobles comme le métal, et le parti pris de rechargeabilité des rouges à lèvres témoignent d’une conception qui cultive le sens du détail autant que de l’engagement environnemental. 

Une initiative inspirante

Petit h, un exemple d'upcycling

Petit h est avant tout une démarche de création unique : inventer des objets issus des matières Hermès non utilisées dans la production des collections de la maison, grâce à l’excellence des savoir-faire et la créativité d’artistes et de designers. Le métier travaille, non pas à partir d’une idée préconçue, mais des matières disponibles. Ces créations à rebours permettent d’élaborer une nouvelle typologie d’objets, décalés, drôles et utiles. Tous les métiers du groupe sont représentés avec une liberté créative.

Petit h © Alexandre Guirkinger

Pour aller plus loin

Découvrez comment l'écoconception s'intègre aux enjeux de notre stratégie « Tous artisans de notre développement durable ».

Téléchargez nos documents :