Atlas

Climat

Ambition

La politique du groupe est de mesurer les impacts de ses activités sur l’ensemble des scopes 1, 2 et 3, d’engager des actions de réduction des émissions en priorité sur les différents postes d’émissions où le groupe peut agir, et de mettre en place ensuite, et en complément, des actions de compensation.

Gouvernance

Le sujet climat est supervisé par le comité développement durable, qui rend compte au comité exécutif. Il est pris en charge opérationnellement par les métiers, et transversalement par la direction du développement immobilier et par la direction commerciale plus particulièrement sur la logistique verte et les magasins. Les activités de production agissent en coordination avec la direction des affaires industrielles. Chacun travaille sur des objectifs et des réalisations dont il rend compte chaque année.

Engagements

Le groupe s’inscrit dans la dynamique des accords de Paris de la COP21 sur le changement climatique, avec l'ambition de :

  • définir des objectifs en matière de réduction des émissions carbone, fondés scientifiquement (« science based targets ») ;
  • travailler à la mise en place d’actions compatibles avec une trajectoire 1,5 degré de réchauffement climatique, via une « juste transition », pour atteindre zéro émission nette en 2050. 

Dans ce cadre, le Groupe a notamment pour objectif de :

  • réduire ses émissions sur les scopes 1&2 en valeur absolue, y compris en accroissant le recours aux énergies renouvelables avec pour cible 100% sur ses opérations en direct d’ici 2030 ;
  • atteindre 50 % de réduction de l’empreinte carbone/m² de surfaces construites ou aménagées d’ici 2030 ;
  • améliorer l’empreinte carbone de sa logistique par une optimisation des colisages, des flux de livraisons et en privilégiant le recours à des modes de transport doux, en substituant lorsque cela est possible le transport maritime ou le ferroviaire à l’aérien.

 

Qu'est-ce que l'accord de Paris ?

 

Deadvlei, Namib-Naukluft National Park, Namibie
DJI © Shaah Shahidh

Système de management

Hermès effectue chaque année un bilan global de ses émissions de GES selon la méthode Bilan Carbone®, avec des outils digitaux spécifiques, et avec l’appui de conseils dédiés. Préparées par chaque entité, ces données sont revues et validées par la direction des affaires industrielles et discutées au comité développement durable du groupe, puis au comité exécutif.

Bilan carbone

picto compteur SVG
42,3

Bilan Carbone® du groupe en 2019 - scopes 1 et 2 (en k TeqCO2)

picto monde SVG
543,8

Bilan Carbone® du groupe en 2019 - scopes 1, 2 et 3 (en k TeqCO2)

Intensité carbone

Logo Disclosure Insight Action

Intensité carbone

Les efforts de la maison en matière de climat ont été reconnus par le CDP avec une note de B obtenue en 2019. Le groupe a l’une des plus faibles intensités carbone des entreprises du CAC 40 en France : intensité carbone de 6,2 (scopes 1 et 2) ou de 79 (scopes 1, 2 et 3) en T CO2 eq par M€ CA.

Réduction de l'empreinte carbone entre 2018 et 2019

picto doc decroissance SVG
-14%

de réduction du Bilan Carbone® – scopes 1 et 2 – entre 2018 et 2019

picto monde SVG
-7%

de réduction du Bilan Carbone® – scopes 1, 2 et 3 – entre 2018 et 2019

Compensation carbone entre 2018 et 2019 - Fonds Livelihoods

picto monde SVG
100%

de compensation carbone – scopes 1 et 2 – fonds Livelihoods

picto document SVG
43 800

crédits carbone (vs 35 700 en 2018)

picto arbres SVG
130

millions d’arbres plantés par le fonds

Les initiatives au sein de la maison

Logistique verte bateau
DJI © Shaah Shahidh

Si 80% de la production est en France, une proportion similaire du chiffre d’affaires est réalisée à l’étranger. Le groupe travaille depuis plusieurs années pour réduire l’empreinte carbone de sa logistique, dans un contexte où certaines activités saisonnières, et en particulier les métiers de la mode, nécessitent des temps de livraison courts. Néanmoins, il explore opérationnellement des solutions de transport maritime et le transport ferroviaire pour ses produits. Packaging et éléments d’aménagement utilisent déjà ces transports doux.

Bam & Lorum, BURKINA FASO - ONG Tiipaalga © Stéphane Perrier/ Livelihoods Funds
Bam & Lorum, BURKINA FASO - ONG Tiipaalga © Stéphane Perrier/ Livelihoods Funds

Depuis 2012, la maison Hermès, avec neuf partenaires, est engagée dans le fonds Livelihoods. Le groupe s’est réengagé en 2019, pour 20 ans, auprès du fonds. Son objectif est de mettre en place des projets à long terme ayant de vrais impacts sur le changement climatique, par des actions concrètes de restauration et de préservation d’écosystèmes naturels, d’agroforesterie ou de restauration des sols par des pratiques agricoles durables, des projets de lutte contre la déforestation. Le premier fonds auquel participe Hermès a ainsi replanté plus de 130 millions d’arbres.

Pour plus d’informations sur les 7 principes structurants du fonds, voir page 137 de l’extrait RSE 2019.

Découvrir le fonds Livelihoods

Pour aller plus loin

Découvrez comment le climat s'intègre aux enjeux de notre stratégie « Tous artisans de notre développement durable ».

Téléchargez le document « Maîtriser les émissions de gaz à effet de serre ».