Cheval dans un pré vallonné

Bien-être animal

Ambition

Hermès respecte scrupuleusement lois et réglementations applicables en matière de bien-être animal, et cherche systématiquement à faire mieux lorsque cela est possible.

Le groupe a défini et mis en place, sur des bases scientifiques, une politique très stricte de bientraitance animale. Celle-ci s’applique au sein de sa sphère directe de responsabilité, ainsi que pour ses partenaires extérieurs, avec une logique de filière.

Le groupe travaille à l’amélioration des dispositifs au sein de ses filières d’approvisionnement, avec tous les acteurs des instances professionnelles des secteurs (maroquinerie, textile) ou d’autres domaines (alimentaire). Pour la maroquinerie par exemple, des travaux sont engagés avec les tanneurs, les mégissiers, les fournisseurs de peaux, avec des approches participatives et collaboratives, dans le respect des enjeux de chacun, et avec la mise en place progressive d’une traçabilité complète. Pour les peaux exotiques, le groupe a contribué à l’émergence de normes exigeantes.

Gouvernance

Ce sujet prioritaire est suivi par le Comité développement durable. Les comités de direction des principaux métiers concernés (maroquinerie, tannerie, textile) supervisent à leur niveau des plans d’action spécifiques dont ils rendent compte annuellement. 

La maison anime depuis 2018 un Comité de la bientraitance animale, co-piloté par un expert scientifique indépendant, spécialiste dans ce domaine. Il se réunit au moins tous les 6 mois pour mettre à jour la politique et les standards, veiller à leur diffusion et mesurer les progrès accomplis.
 

Logos SAOBC et ICFA

Engagements

La politique bien-être animal de la maison s’articule autour de 5 axes majeurs :

La bientraitance animale

La maison souhaite mettre en œuvre des objectifs scientifiquement validés ayant un impact sur le bien-être des animaux (incluant les « Five Freedoms ») : cette approche se concentre sur l’observation des animaux et leur comportement, selon les connaissances les plus actuelles soutenues par les universitaires les plus qualifiés du monde.

La protection des espèces en danger

Le respect scrupuleux des règles établies sous l’égide de l’ONU par la Convention de Washington, matérialisé notamment par le suivi des CITES. Cet engagement est complété par celui de la Fondation d’entreprise Hermès qui apporte un soutien au projet WWF Africa-Twix de lutte contre le trafic de ces dites espèces.

Une approche multipartite

Cette démarche assure que les études sont construites en prenant en compte les expériences et les points de vue résultant d’un large éventail de parties prenantes. Elle garantit leur mise en place effective dans la durée (tous les acteurs d’une filière) et leur objectivité (scientifiques et ONG). Cette approche peut passer par le soutien fort à des initiatives de place comme l’ICFA (International Crocodile Farmers Association).

Un standard de bonnes pratiques pour chaque filière

Adaptés aux spécificités de chaque filière, les standards reflètent les attentes de la communauté et couvrent des domaines étendus, tels que notamment les pratiques d’élevage et d’abattage, le transport et la traçabilité. Ces standards visent non seulement à éliminer les pratiques controversées mais aussi à tirer l’ensemble des pratiques vers le haut.

Des contrôles réguliers internes et externes

Un mode de fonctionnement clarifié (standards et normes) permet des audits systématiques, effectués sur l’année dans l’ensemble des filières (en interne comme en externe) et représentatifs de tous les approvisionnements.

Système de management

Un dispositif de suivi adapté à chaque filière est déployé permettant de faire progresser les pratiques en réalisant des contrôles et des audits réguliers, internes ou externes, dans ces chaînes d’approvisionnement. Sous l’égide du Comité bien-être animal, le suivi est organisé autour des principales races d’animaux (veaux, crocodiliens, autruches, chèvres, agneaux, etc.).

Traçabilité des peaux

picto cuir SVG
35%

des peaux marquées au laser
(Projet pilote concernant 2 tanneries de veau du pôle – en coopération avec le Centre Technique du Cuir)

picto camembert SVG
96%

des peaux utilisées proviennent de sous-produits de la production de viande

Conformité et réglementation

picto drapeau Europe SVG
92%

du traitement des peaux est soumis aux législations exigeantes françaises ou de l’Union européenne

Audits et certifications

picto document checklist SVG
100%

des fermes d’élevage de crocodiles, de sites de transformation et d’inspection des peaux sont audités par un cabinet externe
(Bureau Veritas)

Les initiatives au sein de la maison

Le cas de nos peaux précieuses

Hermès impose à ses partenaires les plus hauts standards sur le traitement éthique des alligators, des crocodiles et des autruches, suivant les recommandations de vétérinaires experts et des autorités locales. De plus, la maison a décidé d’aller plus loin en facilitant la co-construction, avec les autorités locales et les ONG internationales, des premiers standards spécifiques de ces filières peaux précieuses. En 2018, le standard d’élevage de l’ICFA pour les crocodiliens a vu le jour, suivi du standard d’élevage de la SAOBC en 2019 pour les autruches. En 2020, ces standards, déjà appliqués au sein des fermes partenaires Hermès, seront audités sur l’ensemble du périmètre d’activité du groupe.

Zone humide Australie

Pour aller plus loin

Découvrez comment le bien-être animal s'intègre aux enjeux de notre stratégie « Tous artisans de notre développement durable ».

Téléchargez notre document « Sécuriser des approvisionnements de qualité ».